Conseils pour aborder l’audit
💡

Conseils pour aborder l’audit

Félicitations d’avoir rempli votre BIA, vous êtes presque prêt.es à soumettre !

💡 Voici 10 éléments à vérifier pour aborder le processus de certification en toute sérénité.

🗓 Pour information, une fois votre questionnaire soumis, vous serez convié.es à un webinaire par les équipes de B Lab France. Cela vous permettra de poser vos questions sur les points suivants et d’éclaircir vos doutes sur la certification B Corp !

1️⃣
J’ai pris connaissance des délais d’attente actuels.
2️⃣
J’ai choisi la bonne piste d’évaluation (secteur, industrie, nombre de collaborateurs) et je connais mon périmètre de certification
Pourquoi c’est important

Pour être sûr.e d’avoir rempli le bon questionnaire, et sur le bon périmètre de certification, nous vous conseillons de :

  1. Consulter la page les approches de certification pour vérifier que vous n’avez pas de critères de complexité (taille, nombre de filiales, etc.) pouvant nécessiter une phase de découverte.
  2. Vérifier que les paramètres choisis dans les Détails de la piste sous l’onglet Tableau de bord sont adaptés à votre entreprise, et les plus actuels possibles.

image

La piste d’évaluation peut être modifiée de deux façons différentes :

  • Par vous, avant la soumission de votre BIA, en cliquant sur “Mettre à jour la piste”.
  • Par B Lab France, après la soumission de votre BIA et ce jusqu’à ce que votre dossier entre en évaluation.

Cela vous permet d’actualiser facilement le nombre de collaborateurs.trices par exemple.

Attention, un changement de piste d’évaluation peut faire apparaître de nouvelles questions dans votre BIA auxquelles il faudra répondre.

3️⃣
Mon score global au BIA est supérieur à 85 points
Pourquoi c’est important

Il arrive souvent que les entreprises perdent des points au moment de l’audit car l’auditeur ou l’auditrice modifie les réponses du BIA de l’entreprise si celles-ci ne sont pas adaptées ou suffisamment fondées. Cela peut résulter à une perte de points significative. Ainsi, nous conseillons d’entrer en audit avec 90 points, ou au minimum 85 points.

4️⃣
J’ai choisi le.s bon.s IBM (modèles d’affaire à impact)
Pourquoi c’est important

Les IBM (Impact Business Models) ou modèles d’affaires à impact sont des sections supplémentaires du questionnaire que vous avez ouvertes par une question de déclenchement à laquelle vous avez répondu par l’affirmative. Ces sections peuvent avoir une forte pondération dans le BIA.

image

Un IBM doit représenter votre coeur de métier, et la façon dont votre entreprise génère un impact positif à travers l’exercice de son métier. Il est donc très rare qu’une entreprise puisse cumuler plus de deux IBM.

Les analystes sont exigeant.e.s sur le choix du ou des IBM d’une entreprise et peuvent les retirer de votre BIA s’ils ne sont pas jugés suffisamment représentatifs de votre activité. Ces sections étant souvent fortement pondérées, le retrait d’un IBM peut avoir un impact significatif sur le score de votre entreprise.

Nous vous invitons donc à revisiter chaque catégorie d’impact de votre BIA, de vérifier que vous avez choisi les bons IBM et que vous êtes en capacité de justifier ce choix.

Pour plus d’information sur les modèles d’affaires à impact, nous vous invitons à consulter cette page dédiée.

5️⃣
J’ai modifié mes statuts d’entreprise en y intégrant les exigences juridiques B Corp
Pourquoi c’est important

La modification des statuts est exigée en amont de la phase d’audit pour les entreprises de 1 à 49 salariés. Pour les autres, la modification des statuts peut se faire à tout moment du processus et jusqu’à un an après l’obtention de la certification. Néanmoins, il est important de noter que la modification des statuts apporte entre 7,5 et 10 points à la question Mission Protégée dans Gouvernance si celle-ci est faite en amont de l’audit (réponse 3 si mon entreprise est une filiale OU réponse 4 si mon entreprise est indépendante).

Nous encourageons donc vivement toutes les entreprises à effectuer cette modification statutaire avant de soumettre leur BIA.

image
6️⃣
J’ai rempli les informations sur mon entreprise sous l’onglet Paramètres de la plateforme BIA
Pourquoi c’est important

Remplir les informations sur votre entreprise permet à l’analyste d’avoir un aperçu sur votre structure, sur votre activité. Cela lui permet également de comprendre le périmètre de votre certification.

image

7️⃣
J’ai préparé les documents qui pourraient être nécessaires pour l’audit
Pourquoi c’est important

Les questions pour lesquelles une justification risque d’être demandée (qu’elle soit sous forme de document ou de commentaire) sont les questions opérationnelles pour lesquelles vous obtenez 1 point ou plus.

Toutes les questions portant sur un modèle d’affaires à impact (IBM) devront être justifiées par des documents (sous forme de pièce jointe).

Ainsi, nous vous conseillons d’anticiper cette phase d’audit en préparant en amont les preuves et justificatifs à l’appui de vos réponses. Vous pouvez les garder dans un espace interne à votre entreprise ou les mettre directement en commentaire sous la question concernée au fur et a mesure de votre remplissage du BIA.

Attention - Les commentaires sont visibles par l’analyste et ne peuvent pas être supprimés après la soumission de votre BIA.

👉 A savoir - La forme que prennent les documents justificatifs est assez libre. Cela peut être un contrat, une capture d’écran, un échange de mail, etc. Le seul document imposé par B Lab est le modèle de vérification (uniquement pour les entreprises entre 50 et 250 collaborateurs en file de vérification). Il vous sera également demandé votre compte de résultat.

D’autres documents tels qu’un manuel de l’employé ou un code de conduite fournisseurs peuvent être utilisés comme justificatifs pendant l’audit mais sont optionnels.

8️⃣
J’ai rempli le formulaire lié aux exigences de transparence ET j’ai préparé les justificatifs nécessaires au cas ou j’ai répondu par l’affirmative à une ou plusieurs questions.
Pourquoi c’est important

Le formulaire lié aux exigences de transparence couvre les industries controversées et les potentiels risques liés à l’exercice de votre activité. Si vous répondez par l’affirmative à l’une des questions, une étude particulière sera faite par l’analyste à ce sujet.

S’il s’agit d’un litige par exemple, il peut vous être demandé les réparations ou solutions choisies, les bonnes pratiques mises en place suite au litige.

Nous vous conseillons donc de préparer les documents que vous jugez nécessaire pour un approfondissement de la discussion avec l’analyste.

image
9️⃣
J’ai bien coché 100% aux deux questions sur le salaire minimum vital dans la partie Collaborateurs - Sécurité financière du BIA.
Pourquoi c’est important

Le salaire minimum vital (ou salaire de subsistance) se définit comme le niveau de salaire qui permet à une personne d’accéder à un niveau de vie décent, pour elle et sa famille. Une définition plus complète est disponible sur le site internet de la Global Living Wage Coalition. Ce n'est pas la même chose que le SMIC qui correspond au salaire minimum légal, défini par le gouvernement. Le salaire minimum vital fait l’objet de recherches par des organisations spécialisées. Dans la plupart des pays du monde, le salaire minimum légal ne suffit pas à assurer un niveau de vie décent, et est donc inférieur au salaire minimum vital.

Cependant, en France, le salaire minimum légal est supérieur au salaire minimum vital, toutes régions confondues. Cette donnée est disponible gratuitement sur le site de WageIndicator.

Le salaire minimum vital calculé par WageIndicator prend en compte le niveau d’un individu et de sa famille. Les entreprises françaises, peu importe la région dans laquelle elles se trouvent, doivent donc choisir “100%” dans leur BIA pour répondre aux deux questions sur le salaire minimum vital (individuel et familial).

image

Pour plus d’informations sur le salaire minimum vital, vous pouvez consulter cette page de la Knowledge Base.

🔟
Avant de soumettre, je m’assure d’avoir sélectionné français ET anglais si je pense pouvoir passer l’audit dans les deux langues.
Pourquoi c’est important